[News] Vous êtes de beaux Bastards.

Salut bande d’apprentis Bastards,

OK, cet article n’est pas paru mercredi… Mais, comme promis, voici des nouvelles du front et un regard sur les coulisses de cette aventure.

logo CC-0 Alex « Régis Burin » Hamon
logo CC-0 Alex « Régis Burin » Hamon

Premier épisode Bonus grâce à vos dons.

Ça y est, pour la première fois, la barre de dons a atteint les 150 €… Grâce à votre générosité, on a pu sortir les trois épisodes du « Monopôle du Colon » durant trois mercredi d’affilée… Ça fait franchement plaisir de voir que certain-e-s d’entre vous nous soutiennent ainsi financièrement. C’est un vrai pari que d’annoncer et tester ce « modèle économique » relevant du soutien.

Quoi qu’il arrive, les épisodes sortiront, mais il sortiront plus vite si vous nous aidez à libérer du temps par vos dons…

Une telle affirmation est tout sauf commerciale. Vous l’avez bien compris et nous suivez dans cette logique, puisque déjà une trentaine d’euros remplissent la barre de dons pour un nouvel épisode bonus. Nous avons déjà remercié nos donnateurices dans l’épisode 08 ; alors on tient à avoir une pensée particulière pour les gens qui nous flattrent régulièrement. C’est, là aussi, la marque d’un soutien et d’une attention qui font bien plaisir à vivre.

Vos idées ont la vedette.

J’avoue être très fier de ce triptyque sur le papier toilette. Il faut dire qu’une grande partie des bastarderies que vous nous avez suggérées portait sur cet objet tout bête mais visiblement insatisfaisant : le PQ. Utiliser cet objet très bassement quotidien pour faire une parabole sur le monopole du droit d’auteur, la conception de gammes et le design malveillant était purement jubilatoire.

Les trois épisodes du Monopole du Colon ne sont qu’un début. Désormais, tous les épisodes du Guide du Connard Professionnels vont s’appuyer sur vos suggestions. N’hésitez pas à nous proposer vos bastarderies en commentaires… On en a bien quelques-unes en réserve, mais plus vous nous donnerez d’idées, plus on aura d’inspiration…

À nous de tenir le rythme.

Il faut dire qu’un épisode, ça prend du temps. Pour moi, c’est une après-midi d’écriture où je fais des va-et-vient sur un framapad secret. Impossible d’écrire ces épisodes d’une traite (ce qui ne prendrait « que » deux heures). Il me faut prendre régulièrement du recul, pour trouver à la fois comment faire avancer la mini histoire et comment trouver au moins une connerie marrante par paragraphe de texte et par dessin.

Ensuite, j’envoie à Gee. J’espère qu’un de ces quatre il racontera comme ça se passe de son côté, mais je sais que je le fais chier… Plus je mets de décors, d’accessoires complexes, etc… plus je le charge en boulot. Mais j’adore, parce qu’à chaque fois il revient avec des trouvailles redoutables. Le nom de Patrique Quadra, le Flutterfly qui finit en colle à PQ : c’est lui.

Partagez : c’est notre plus grande récompense.

Certes, les dons et flattrs sont une reconnaissance qui fait bien plaisir. On adore lire vos commentaires et suggestions sur les objets qui nous pourrissent le quotidien, toutes ces choses qui semblent avoir été crées par des ingêneurs. Mais le plus beau, c’est de voir une oeuvre libre vivre, voyager.

C’est con, mais quand je vois un pote qui poste un lien sur www.connard.pro sur son mur FB, quand j’aperçois des lecteurices qui twittent les épisodes et essaient de convertir du monde… Je me dis qu’on fait pas ça pour rien. Que ces amuseries vivent en vous si fort que vous avez envie d’en rire avec vos ami-e-s.

Bref : c’est libre, et on a pas de community manager ni d’attaché de presse… Donc n’hésitez pas à diffuser quand et si ça vous plaît.

À mercredi prochain pour un épisode… féministe,

Gee & Pouhiou.

Proposer une Bastardise aux auteurs

Si toi aussi tu te sens l’âme d’un connard ou d’une connasse, et que tu as envie d’inspirer aux auteurs de ce graphic novel une Bastardise de ton cru… fais-nous en part dans les commentaires !

Répandre cette bastardise :

3 réflexions sur « [News] Vous êtes de beaux Bastards. »

  1. La création des sacs poubelles pour jeter les surplus d’emballages est je pense une bonne bâtardise.
    On nous vend un objet qui a pour seul but être jeter !
    Et comment de rendre utile ? Simple créer des sur-emballages inutilement dont le consommateur se trouve forcé d’acheter puis de jeter par la suite.
    Le plus marrant est qu’ils ont réussit à faire culpabiliser le consommateur d’avoir trop de poubelle.

  2. Dans le genre trucs exaspérant, enfin c’est peut-être que moi, il y a aussi les clenches qu’il faut tourner pour pouvoir fermer à clef.

    Déjà, je vois franchement pas l’intérêt, mais en plus, réglé convenablement, ça permets sûrement de casser quelques clenches, tout en rappelant à l’utilisateur qu’il va falloir prier plus fort s’il veut pas se retrouver clenche dans la main et maison ouverte aux 4 vents… parce que sans clenche, il devient impossible de fermer à clef XD

Les commentaires sont fermés.